[février 2009] Cyrille et Judith, Baroudeurs au grand cœur

Cyrille et Judith, des Baroudeurs au grand cœur

En quelques années, ces 2 jeunes-là ont déjà bien bourlingué… Espagne, Italie, Pérou, Bolivie, Sénégal… autant de voyages toujours tournés vers l’entraide, le partage et la solidarité.

Lorsqu’ils nous ont contactés, Judith et Cyrille pensaient passer quelques semaines au Maroc avant de rejoindre la Mauritanie. Finalement, ils ont renoncé à quitter le Maroc et pendant trois mois, ils ont apporté leurs savoirs et leur générosité à deux de nos partenaires. La première partie de leur séjour s’est déroulée auprès de l’association Tafedna à Agouzmir – région d’Essaouira. Ils ont ensuite repris la route en direction du grand Sud marocain pour rejoindre Skoura (région de Ouarzazate) où les attendaient toute l’équipe de l’association Al Ihklasse.

Le récit de Judith et Cyrille

« Notre périple marocain a débuté par quelques clics et une connexion avec les valeurs défendues par Azekka France-Maroc… quelques mails plus loin, nous étions en passe de vivre une grande expérience humaine, à travers ce volontariat.
Nos motivations ? Envie d’ailleurs, envie d’aller à la rencontre d’une autre culture, d’autres personnes, de découvrir le Maroc et de pouvoir réaliser cela tout en tant utiles à une population à travers l’échange, le partage et la coopération.

Pendant un mois et demi passé nous avons séjourné au village d’Agouzmir, près d’Essaouira. La mission que nous a confiée l’association « Tafedna pour le Développement » a été de mettre en place une bibliothèque et des ateliers thématiques (peinture, dessin, fresque, coloriage …) à destination des enfants.
En vivant dans ce douar, nous avons pu mieux comprendre les contraintes de ce territoire et cerner ainsi les difficultés rencontrées par les membres de l’association et la population en général. Grâce à cette immersion, nous avons eu la chance de goûter à l’hospitalité légendaire des berbères marocains et de faire la connaissance des habitants du douar, maintenant nos amis.

Puis nous sommes repartis pour une collaboration avec une autre association locale travaillant avec Azekka, appelée « Al Ihklasse », située à Skoura, près de Ouarzazate. Là aussi, notre action s’est axée sur la mise en place d’une bibliothèque et d’ateliers thématiques (peinture, fresque…), mais aussi sur du soutien scolaire. En partenariat avec les membres de l’association, nous nous sommes efforcés de réorganiser l’utilisation du local de l’association et d’assurer une pérennité à nos actions en passant le relais aux jeunes (de l’association). Ce travail fut très riche aussi bien humainement que professionnellement. Nous avons aussi eu la joie de vivre pendant un mois au sein d’une famille arabe, adorable, qui s’est rapidement transformée en notre nouvelle famille.

Nos deux missions ont duré près de trois mois et nous ont permis de mieux connaître la réalité du Maroc, d’établir de vrais liens d’échanges et d’amitié avec la population et d’apprendre beaucoup de choses sur les autres et sur nous-mêmes. Nous sommes venus au Maroc avec pleins d’idées et pour contribuer à des projets d’inspiration locale. Toutefois, notre travail a consisté aussi à adapter nos propositions au contexte local. Nous nous sommes également efforcés à chaque mission d’assurer la pérennité des projets avec des personnes locales, pour que nos actions ne soient pas seulement un divertissement dans leur vie quotidienne mais qu’elles puissent perdurer dans le temps.

Nous avons essayé de nous investir autant que possible dans chacune de nos missions tant le travail des associations locales nous a semblé admirable et courageux. Malgré les difficultés et les obstacles nombreux, les membres actifs et dynamiques de ces deux associations n’ont jamais cessé de se battre pour faire avancer leur projets, ceci pour le bénéfice de la population, et toujours en pensant à leurs enfants et futurs petits-enfants.
C’est cette leçon de vie et de courage que nous retiendrons, ainsi que tous les moments de bonheur partagés et vécus au Maroc.
Encore merci à tous, merci à Azekka de faire en sorte que les projets au Maroc puissent continuer leurs cours. »

dernière mise à jour : 30/03/09

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>