2012 : bilan JDE année scolaire

JDE : Jardins d’enfants – l’école dès 3 ans

2008-2012 : Déjà 4 ans d’existence pour ce projet qui est un des projets phares d’Azekka. Quatre années durant lesquelles il a pris tellement d’ampleur que nous avons décidé de le rebaptiser, son nom ne répondant plus à sa réalité. Le projet des « malles éducatives » est donc devenu le projet «  jardins d’enfants – l’école dès 3 ans ».  Nous l’appelons communément projet JDE.

 

Ses objectifs fondamentaux n’ont pour autant pas changés:

–      participer au développement du préscolaire au Maroc et à l’accueil des enfants entre 3 et 5 ans.

–      Encourager l’épanouissement et la socialisation du jeune enfant.

–      S’inscrire dans un mouvement dynamique qui favorise des pratiques éducatives actives, visant à l’autonomie de l’enfant.

–      Sensibiliser les familles à l’importance de la fréquentation du JDE par leurs jeunes enfants et à l’intérêt du jeu pour apprendre.

–      Assurer avec les instances pédagogiques marocaines, la formation des éducatrices.

–      Prendre en compte la réalité du terrain et les contraintes de chacun des bénéficiaires.

 

Afin de répondre au mieux à la réalité et aux contraintes du terrain, nous nous appuyons sur les orientations pédagogiques et éducatives préconisées par le MEN (Ministère de l’Education Nationale marocaine).

 

Les clés de la réussite : Un maillage dynamique et structurant

Le succès du projet « JDE » n’est en aucune manière lié au hasard. Il est le fruit de volontés communes et de synergies unissant tous les acteurs qui le portent depuis sa création. En 2012, ils ont à nouveau été nombreux à participer à son essor et à son fonctionnement.

Des donateurs fidèles et toujours plus nombreux

  • La fondation d’Arfeuille reste notre principal mécène. Monsieur Denys Bouthillon, le président fondateur a cru en notre projet dès ses premières heures et nous assure de son soutien sans faille depuis 4 ans. Ce qui nous a permis en 2012 de réaliser de nombreuses actions en faveur des JDE bénéficiaires.
  • Le Secours populaire de Thônes nous a renouvelé sa confiance cette année encore en finançant la construction de deux bacs à sable.
  • Marie France, Jacky et leurs proches soutiennent l’équipement du JDE Danaé depuis sa création. En 2012, grâce à eux, nous avons pu rénover le préau qui menaçait de s’effondrer.
  • De nombreux anonymes, voyageurs solidaires, Azekkis, donateurs ont eux aussi apporté leur pierre à l’édifice cette année en faisant des dons en euros, en achetant des Doud’AZK, en offrant et acheminant des fournitures scolaires, des jeux, des jouets….

 

Des partenaires et des bénéficiaires motivés

 En 2012, le projet « JDE » a concerné au total 15 JDE (18 classes) répartis sur 3 secteurs géographiques bien distincts. Des conventions de partenariat définissant les rôles et engagement de chacun ont été signées entre Azekka et ses partenaires marocains.

  • Secteur de Skoura : Association Enfants des palmiers (EDP) : JDE des douars d’Oulad Bouyahia – Oulad Merzoug – Centre Skoura – Oulad Laarbia – Sidi Flah – Oulad Cheikh Ali – Zaouïa – Oulad Brahim.
  • Secteur de Rissani : Association Ismaïlia : JDE des douars de Labtarni – Oulad Saidane – Guighlane – Tinghras – Oulad Jmiâa – Oulad Abdelhalim
  • Secteur de Casablanca : Association Enfance Maghreb Avenir (EMA) : JDE de l’école de Nouaceur

 

Des coordinatrices de plus en plus expérimentées

La bonne marche et la réussite du projet repose en grande partie sur la qualité et la fréquence des relations entre les différents acteurs du projet.

Cette collaboration est rendue possible grâce à la coordination assurée par M’Barka Takadoum (secteur de Skoura et secteur de Casablanca) et par M’Barka Rezzouk (secteur de Rissani).Elles sont financièrement prises en charge par l’association EDP qui reçoit pour cela, une subvention de la fondation d’Arfeuille.

 

Cette année encore, nos deux coordinatrices ont su mener à bien toutes les tâches qui leur ont été confiées. Au fil du temps, elles sont de mieux en mieux armées et travaillent de manière de plus en plus autonome. Les résultats sont probants. Bravo à elles deux.

Les missions des coordinatrices sont :

–      Veiller au respect des objectifs généraux du projet et assurer la mise en œuvre du projet.

–      S’assurer de l’état du matériel et des équipements, recenser les besoins

–      Rendre compte régulièrement aux différentes parties des avancées du projet

–      Participer aux sessions de formation ou d’information avec les éducatrices puis assurer la mise en œuvre des thèmes de travail au sein de chaque JDE

–      Animer périodiquement des ateliers avec les éducatrices

–      Réceptionner des documents, les traduire éventuellement en arabe et les remettre aux destinataires. (présidents des associations, éducatrices…)

 

Des éducatrices mieux formées et attentives à nos conseils

La plupart des éducatrices participant au projet n’ont pas ou peu reçu de formation. Ce qui rend leur tâche particulièrement difficile. Toutefois, elles sont très attentives aux idées et conseils proposés par les coordinatrices ou par les Azekkis responsables du projet et les mettent en applications aussi souvent que possible.Contenus éducatifs, diversités des activités proposées, agencement des locaux, relations avec les familles sont autant de points sur lesquels d’énormes avancées sont notées cette année encore.

 

Un grand bravo à elles toutes qui font vivre le projet au quotidien malgré les embuches.

 

 

Ça s’est passé en 2012

 Les nouveaux venus

Deux nouveaux JDE ont intégré le projet en 2012.

Le premier se situe à Skoura dans le douar d’Oulad Brahim. Lorsque nous avons découvert ce JDE au printemps 2012, les enfants étaient installés dans une salle minuscule et sous équipée qui n’offrait aucune possibilité d’aménagement. Juste à côté, dans le même local, se trouvait une salle bien plus spacieuse qui était réservée aux rares réunions de l’association du village.Cette salle ouvrant sur une cour fermée constituait un espace idéal pour installer un JDE. Il n’a pas fallu beaucoup de temps pour prendre la décision de déménager le JDE d’une salle à l’autre. Dans la foulée, Azekka a commencé l’aménagement de la classe en l’équipant de tables neuves, d’étagères et de matériel éducatif.
Les 2 autres JDE se trouvent sur le secteur de Rissani. Les JDE de Oulad Abdelhalim et Oulad Jmiâa sont installés dans des écoles. Nous les avions visités courant 2011 en compagnie de Denys Bouthillon, président de la fondation d’Arfeuille. Les salles, délabrées étaient d’une infinie tristesse et le manque cruel de matériel ne favorisait en aucune manière l’épanouissement des enfants.Grâce à la fondation d’Arfeuille d’importants travaux ont été entrepris et en septembre 2012, les deux classes avaient fait peau neuve. Tout naturellement, ils ont eux aussi été intégré à notre programme de développement et de promotion du préscolaire au Maroc.

 

Des investissements et des équipements encore et toujours ….

 En 2012, comme les années précédentes Azekka a consacré une part importante de son budget « JDE » à l’achat de mobilier, fournitures scolaires, jeux et jouets. La plupart des dépenses ont été faites au Maroc, auprès des artisans et commerçants locaux. Parmi les réalisations importantes de cette année nous pouvons citer :

La construction d’un nouveau préau au JDE Danaé. Lors de notre visite, en mars 2012, nous avons eu une bien mauvaise surprise. Le toit du préau menaçait de s’effondrer d’un moment à l’autre et représentait un danger réel pour les enfants.Grâce au don de Jacky et Marie France, les parrains du JDE Danaé, nous avons pu résoudre le problème en construisant un nouveau préau, plus solide et mieux placé dans la cour. L’ancien préau rénové accueillera on l’espère un nouvel espace de jeu dans les années à venir.
La réalisation de Bacs à sable dans la cour du JDE Alazhar et dans celle du JDE du Centre Skoura. Ces installations ont été réalisées par un des forgerons de Skoura grâce à un don du Secours Populaire de Thônes. Les enfants aiment énormément y jouer pendant les récréations.Nous espérons pouvoir équiper d’autres JDE en 2013.Des travaux de peinture au JDE  Oulad Brahim et au JDE de Sidi Flah ont également été entrepris cette année afin de rénover les murs et plafonds bien endommagés.

 

Des activités diverses et variées

 

Les activités menées cette année dans les différents JDE ont été si riches nombreuses qu’il est impossible de toutes les citer. Elles sont le fruit du dynamisme et de l’expérience grandissante des éducatrices et des coordinatrices. Nous avons beaucoup aimé…

 

  • La place toujours plus importante accordée aux productions picturales des enfants notamment autour du thème des arbres
  • Les sorties et visites organisées par les éducatrices
  • Les spectacles et fêtes auxquels les parents ont activement participé
  • Les journées de la propreté organisées par les éducatrices pour nettoyer les alentours des JDE. Nous ne pouvons que nous réjouir de cette initiative. Nous espérons qu’elle se reproduira et aura, avec le temps, une force éducative auprès des petits qui respecteront leur environnement souvent mis à mal par des générations peu préoccupées à cette question portant fondamentale.
  • La création à Skoura et à Labtarni de 2 bibliothèques centrales regroupant tous les albums de jeunesse des différents JDE. Les éducatrices peuvent s’y rendre librement pour renouveler leur stock de livres et offrir ainsi aux enfants des lectures et des images toujours différentes.

 

 

 Des actions de formation et d’information en faveur des éducatrices

 Nous avons fait de cette question fondamentale un des axes prioritaire du projet. Pour cela nous explorons plusieurs pistes en parallèle

Réunions de travail organisées par les coordinatrices : Les coordinatrices ont réuni les éducatrices de leurs secteurs plusieurs fois au cours de l’année 2012. (Environ une fois par mois). Au cours de ces réunions, elles échangent sur leurs pratiques, leurs difficultés, leurs réussites et besoins. Elles organisent des thèmes de travail communs, recherchent des activités à proposer aux enfants…
Interventions proposées par les membres d’Azekka : deux sessions de 2 jours de formation ont été organisées à Skoura par les Azekkis responsables du projet. Nous regrettons de ne pas avoir eu la possibilité de nous déplacer à Casa et à Rissani mais les coordinatrices ont relayé l’information auprès de toutes les éducatrices.
Intervention du MEN : pour des raisons budgétaires, les journées de formation organisées par le MEN n’ont pas été reconduites en 2012.

 

 

Des éducatrices mieux rémunérées

 La rémunération des éducatrices reste au cœur de nos préoccupations. Le système participatif de rétribution des éducatrices en trois volets mis en œuvre en 2011 sur le secteur de Skoura ayant bien fonctionné, il a été reconduit pour 2012. Nous espérons pouvoir l’étendre au moins en partie sur les autres secteurs dans les années à venir.

 

  • La participation des familles : Les parents versent désormais de manière régulière une cotisation mensuelle de  20 à 25 dhs par mois et par enfant. Un « contrôle » des paiements est mis en place par les éducatrices, la coordinatrice et les présidents des associations.
  • La subvention Azekka : Les familles respectant leurs engagements, Azekka continue à verser une subvention aux associations locales pour chaque éducatrice : 300 dirhams par mois.
  • L’Opération Doud’AZK : grâce au succès de notre opération « Doud’AZK », petites mascottes fabriquées par les femmes de Dar Alazhar (local de l’association Al Ikhlasse), nous avons pu verser aux éducatrices un complément de salaire de 300 dhs/mois. Les couturières ont-elles aussi été rétribuées pour leur travail.

Conclusion et perspectives

 

Amélioration des conditions d’accueil des jeunes enfants, nouveaux regards portés par les familles sur l’importance et le rôle du préscolaire, diversité et qualité des activités proposées, dynamisme et motivation des équipes éducatives…. Tout cela nous encourage et nous motive à poursuivre et renforcer nos actions en faveur du préscolaire au Maroc. Merci à tous ceux et toutes celles qui nous ont soutenu en 2012. N’hésitez pas à nous rejoindre, toutes les aides sont précieuses.

A l’année prochaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>